Jeu de rôle Warhammer 40.000

Jeu de rôle dans l'univers de warhammer 40.000
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouvelles.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anatheme
Invité D'Honneur
avatar

Nombre de messages : 307
Localisation : Dans votre ombre...
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: Nouvelles.   Jeu 16 Juin à 21:28

Postez ici vos nouvelles sur 40K, toutes armées confondues. Asseyez de ne pas trop faire de fautes (possibilité => correcteur d'orthographe sur un traitement de texte) et d'espacer votre histoire pour donner envie de la lire. Bonne inspiration ! lit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursarkar Creed
Maître de L'Ultima Segmentum /GM
avatar

Nombre de messages : 437
Date d'inscription : 21/04/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Jeu 16 Juin à 21:47

Yes je vais pouvoir poster les miennes !!!

Faut juste les retrouver... Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bestyo
Empereur
avatar

Nombre de messages : 669
Date d'inscription : 17/04/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Ven 17 Juin à 13:54

lol !

dés que je suis en vac, j'en pond une !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Maître des Wolves Pagan
avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Ven 17 Juin à 14:01

en meme temps les nouvelle on fait que sa sur ce forum avec la partit guerre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norrin
Constructeur de chars
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : devant l'ordi, quelle question! sinon c'est Rouen
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Ven 17 Juin à 16:57

je vais en faire une sur un escadron de chasseur interstellaire impérial

_________________
ceux que je ne peux soumettre avec les mots je les écrasent avec les chars de la garde impériale. (il y en a plein à vendre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norrin
Constructeur de chars
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : devant l'ordi, quelle question! sinon c'est Rouen
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Ven 17 Juin à 18:01

le 101ème escadron, dit les faucons de la morts, fut créer au début du 39ème millénaire, actuellement, il est composé de six pilotes, tous comme le veut la tradition sont arakonniens, il y a :
_Falk, chef d'escadrille, 54 victoires contre des chasseurs, a participé à la destruction du tueur de planêtes.
_Djidess, pilote à tendance suicidaire et individualiste, 34 victoires.
_Zog-Zog, 23 victoires.
_Djidane, 21 victoires.
_Süss, 18 victoires, la seule femme de l'escadron
_Kelboc, 15 victoires.

Leurs appareil sont des chasseurs bombardier lighting Fire, de contruction Arakonienne. Armé de deux lances-missiles multitubes(7missile par lance missile), de trois canon laser (un dans le nez et les deux autres en bout d'aile). Il dispose aussi de cinq points d'ancrage pouvant transporter jusqu'à 5805kg charges, du missile electromagnétique à la bombe de 800kg en passant à la torpille.

_________________
ceux que je ne peux soumettre avec les mots je les écrasent avec les chars de la garde impériale. (il y en a plein à vendre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anatheme
Invité D'Honneur
avatar

Nombre de messages : 307
Localisation : Dans votre ombre...
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Ven 17 Juin à 20:56

Pour répondre à Nathaniel, tu peux ici faire une nouvelle dont le héros (ou l'anti-héros) est n'importe qui. Donc si tu as envie de pondre une histoire sur ton seigneur du chaos ou ton prince tyranide, tu peux le faire ici. D'ailleurs...

Itaeus regardait par la baie vitrée du vaisseau les ultimes instants de la destruction de la planète. De sa planète. Et il y avait sur ses lèvres craquelées un léger sourire. Il observa son reflet : se détachait devant le spectacle apocalyptique une imposante silhouette en armure terminator. Sa jambe droite portait encore la couleur blanche de son ancien chapitre ainsi que son avant bras droit mais fort heureusement plus pour longtemps. Son armure était en train de finir de muter sous l’effet des pouvoirs mutagènes du Chaos pour adopter la noble livrée noire de sa nouvelle famille : la célèbre Black Legion. Plusieurs cornes transperçaient son plastron, indiquant ainsi l’attention que lui portaient les Dieux Noirs. Pfft ! Comment avait-il pu être assez idiot pour vénérer pendant prés de 200 ans un cadavre desséché alors que de véritables puissances répondaient toujours à ses appels ? Comment cet… ″Empereur ″ pouvait-il assurer la sécurité de l’Imperium en étant immobile dans son sarcophage ? Seuls les vrais Dieux, ceux de l’Empyrean, avaient suffisamment de puissance pour maintenir sa cohésion. Et ses anciens frères continuaient de l’aduler ! Ce qui lui fit penser à la fin de son ancienne vie. C’était sur le monde éloigné de Tartentra.

Il revoyait le ciel sombre et orageux, reflet de sa colère et de son tourment, qui grondait sourdement au dessus du champ de bataille ensanglanté. Ses frères White Panthers gisaient morts autour de lui. A cause de lui. La bataille entre la Black Legion et sa compagnie avait été extrêmement brutale et sanglante : ses marines avaient été tellement surpris et horrifiés lorsque Itaeus, leur capitaine, rejoignit juste avant le combat les rangs de la célèbre légion noire, qu’ils n’avaient opposé presque aucune résistance. Les bolts fauchèrent leurs rangs et les lames énergétiques menées par celle d’Itaeus s’abattirent sur les survivants jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul marine : son meilleur ami. Sans un mot, les légionnaires noirs formèrent un cercle autour d’eux. Les deux anciens frères restèrent pendant une minute sans bouger, en se regardant. Seul le vent cinglant brisait le silence qui régnait en fouettant le pagne rouge sang d’Itaeus. Il savait que les instants qui étaient en train de se jouer allaient être décisifs pour lui : les Dieux Sombres le jugeaient. Il prit la parole le premier d’une voix forte :
- Daras, mon frère ! Te souviens-tu de cette discussion que nous avons eue ? Tu disais qu’il fallait protéger l’Imperium avec plus de force et de volonté mais je me suis rendu compte que l’Empereur ne le permettait pas. Alors je me suis tourné vers d’autres puissances : les Dieux Noirs ! Eux seuls peuvent sauver notre empire. Rejoins-moi ! Ensemble, nous construirons un nouvel Imperium, plus fort, plus grand que celui-là !
Daras arracha son casque et le jeta violemment par terre. Son visage était déchiré par les larmes et sa voix tremblait lorsqu’il hurla de rage, de tristesse et de douleur.
- Toi ! Comment peut tu dire ça ! Tu n’as pas le droit ! Les sbires du chaos sont nos ennemis et tu pactises avec eux ?! TU N’ES QU’UN MISERABLE TRAITRE !! JAMAIS JE NE TE SUIVRAIS ! TU N’EST QU’UN PANTIN ENTRE LEURS MAINS, JE TE HAAIIIIIS !!! finit-il abattu par le désespoir.
Itaeus garda le silence un instant. Personne ne pouvait le voir, mais il avait sous son casque un rictus de désappointement.
- Si tu n’es pas avec moi, alors tu es contre moi. Meurs et sois heureux auprès de ton faux dieu.
Itaeus avança d’un pas rapide, sortit sa lame énergétique de son fourreau et décapita d’un même mouvement fluide son ancien frère d’armes. Puis il se pencha lentement sous les yeux silencieux de ses nouveaux camarades et, avec son couteau énergétique, extraya les glandes progénoïdes du cadavre, organes les plus sacrés que possède un space marine, pour les offrir aux dieux noirs en hurlant sa haine contre l’Imperium.

Lorsqu’un tunderwalk vint les chercher pour les transporter sur le croiseur lourd Deathbane qui tournait en orbite géostationnaire, on pouvait en tendant l’oreille entendre sur le champ de bataille sans vie un léger rire démoniaque, rapidement emporté par le vent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel
Maître des Wolves Pagan
avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Ven 17 Juin à 21:16

je sais je sais que nous pouvons ecrire sur nimporte qui ou qoi dailleur mais je disait juste que nous ecrivion deja pas mal de nouvelle ( et dailleur je suis desoler jai pris du retard sur celle de la guerre je devrait pouvoir la poster que debut voir grand maximun fin de la semaine prochaine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norrin
Constructeur de chars
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : devant l'ordi, quelle question! sinon c'est Rouen
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Sam 18 Juin à 19:19

Je tiens à préciser que l'action commence vraiment qu'à partir du troisième chapitre. Le 101ème escadron dispose aussi de 2 pilotes qui ne font pas partis des héros.
CHAPITRE 1 : Premiers contacts

Les trois cobras patrouillaient, dans le sous secteur de Koralkal, depuis six jours déjà, à la recherche de auteurs de l'attaque sur le croiseur "Call of Duty".
Tout à coup un space hulk jaillit du warp, la patrouille se dirigea à son encontre. Dans un des cobras, une voix s'éléva dans les hauts parleurs du pont d'envol principale : "peloton de reconnaissance 22 et escadron 101 préparez vous à une mission de code 3". Vingt hommes en tenu de combat spatiale embarquèrent dans deux valkyries, tandis que vingt mètre plus loin, huits pilotes montèrent dans leurs appareils pour les escorter.
L'escadrille décolla, et fonça droit vers le space hulk; il était énorme, presque de la taille d'un croiseur. Lorsque l'escadrille le survola, les pilotes appercevaient des trou à sa surface, dans lesquels quelques chose bougeait. Les scanners des appareils détectèrent un nombre important de formes de vies dans le space hulk. Soudain, une puissante décharge bleu transperça de part en part une valkyrie qui explosa instantanément.
"_Hawk leader à hawk squadron on dégage, cria Falk dans sa radio.
_chef des ennemis en approche à 6h, s'écria Süss, ils sont au mois une trentaine.
_ Ici Hawk leader à cobra envoyez nous du renforts, on est attaqué", demanda le chef de l'escadrille dans son vox. Falk vit sur sa droite la deuxième valkyrie, elle venait de se faire toucher à un des moteur et perdait de la vitesse; des créatures s'aggripaient à son fuselage, le déchirant, puis s'engouffraient à l'intérieur, le transport partit en vrille jusqu'au delà du champs de vision du pilote.
_"Zog Zog au rapport, ordonna Falk.
_ environ trente créature de la taille d'un chasseur nous pourchasse escortées par plus de cinquante organisme de plus petite taille, enfin environ de deux mètres. Zog Zog replit son souffle puis s'écria, chef des vaisseaux, non des créatures de toutes tailles sortent du warp, putain c'est toute une flotte.
_ pilotes en formation serrée, vitesse maximum, on rentrera vivant", dit Falk d'une voix pas tout à fait convaincu.
Les chasseurs vivant xénos lâchèrent une salve de tirs qui fit exploser les moteurs d'un des chasseur, lequel partit en une boule de feu droit dans un extraterrestre.
C'est alors, qu'un chasseur impérial se détacha de la formation pour engager le combat
_"bordel de merde, qu'est ce que tu fous encore djidess? cria Falk, Kelboc, Djidane, venez avec moi on va récupérer ce Na'a'shid qui c'est encore défoncé la gueule au Lho et à l'obscura avant de partir. Les autres rejoignez le cobra, ordonna Falk.
Même sous l'emprise de la drogue, Djidess restait un pilote d'exception et redoutable. Ses canons lasers faisaient exploser dans des gerbes de viscères des dizaines de xénos. Les trois chasseurs impériaux se positionèrent derrière lui.
_"puatin fait pas le con, lui dit Djidane, t'aura tout le temps d'en abbatre plus tard des mouches à merde
_ouai c'est vrai en plus tu me doit encore une bouteille de Cointreau, ajouta Kelboc."
Pendant ce temps, les trois cobras lâchaient des mines pour couvrir leur retraite et n'allaient pas attendre longtemps que tous leurs pilotes reviennent. L'espace s'emplit d'explosions des mines.
Djidess fit encore des siennes durant 5 longues minutes encore avant de rentrer, lorsque Falk lui vérouilla un missile dessus, pour qu'il se décide.
Les trois cobras s'enfuir alors dans le warp.
Les pertes avaient été lourdes, un cobras sérieusement endommagé, 18 chasseur et deux valkyries abbatus.

Les membres du 101ème escadron, se dirigèrent vers la salle de débrieffing. Un fois la porte refermée, Falk s'approcha de Djidess et lui cria à quelques centimètres du visage : "putain, mais t'es toujours aussi con , en plus tu vas au combat pété comme un savlar, un vraie brique. Ca sert à rien de me regardé comme ça avec ta tête de con on dirait un gougnafier. La prochaine fois que tu me fais un coup comme ça j'fais un Yarrick avec ta tête". Falk savait que pour survivre à cet nouvelle menace, ses hommes devaient être au meilleur de le forme.



LEXIQUE :
_Na'a'shid : blaireau
_gougnafier : psyker sans pouvoir
_brique : ogryn, idiot
_faire un Yarrick : prendre un trophé sur un ennemis vaincu
_vox : appareil de communication
_savlar : drogué, voleur
_Lho : drogue douce (une)
_obscura : drogue dure (une)

Je tiens m'excuser pour la vulgarité de mes personnages, si vous voulez je peux me censurer.

_________________
ceux que je ne peux soumettre avec les mots je les écrasent avec les chars de la garde impériale. (il y en a plein à vendre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anatheme
Invité D'Honneur
avatar

Nombre de messages : 307
Localisation : Dans votre ombre...
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Dim 19 Juin à 23:57

Pour la vulgarité, ça va, c'est dans la nature de tes persos, donc... C'est très bien écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
drak angel
Maître des Shadow Tigers
avatar

Nombre de messages : 261
Date d'inscription : 06/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Lun 20 Juin à 18:55

Je peux parler d'un coup d'état Eldars Noirs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anatheme
Invité D'Honneur
avatar

Nombre de messages : 307
Localisation : Dans votre ombre...
Date d'inscription : 27/05/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Lun 20 Juin à 19:15

Bien sûr ! C'est l'interet de ce topic : ecrire des nouvelles sur n'importe quel sujet (de 40K s'entend...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norrin
Constructeur de chars
avatar

Nombre de messages : 412
Localisation : devant l'ordi, quelle question! sinon c'est Rouen
Date d'inscription : 09/06/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Lun 20 Juin à 19:59

je n'aime pas trop ma nouvelle, je l'ai raté (éviter de me le dire ça me vexe) donc si quelqu'un veut la continuer il peut

_________________
ceux que je ne peux soumettre avec les mots je les écrasent avec les chars de la garde impériale. (il y en a plein à vendre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike
Space Marine [Shadow Tigers]
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : En traint de massacré des orks ou des tyty,ca depend des moment,sinom c'est Amiens
Date d'inscription : 02/07/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Jeu 7 Juil à 17:08

châpitre 1 un passé mouvementé

j'attendais déjà depuis deux heures, debout, dans ce couloir froid et humide un homme qui n'arrivait pas. on allait me donner ma premiére affectation, après dix-huit mois passé à l'apprentissage du combat, le temps était venu de mettre en application les enseignements de mon sergent instructeur et ainsi vérifier de mes propres yeux si ce qu'il disait à propos de la multitude d'extraterrestre qui grouillait dans cette galaxie, était vraie. je ne connaissais rien du monde extérieur, seulement quelques récits de batailles victorieuses, de voyges interminables repoussant à chaque fois les frontiéres du saint empire.
originaire de braxis, un monde agricole situé au bord du segmentum tempestus, j'ai passé la totalité de mon enfance à travailler avec mes parents pour le compte d'un seigneur que je n'avait jamais vu. comme sur beaucoups d'autres mondes, ces hommes nous garantissais leur protection, en échange nous leur jurions servitude. les jours de labeurs étaient tous identiques et ne laissaient guerre le temps aux loisirs. cependant, un événement aussi traumatisant qu'imprévisible vint perturber ce semblant d'équilibre.
alors que nous étions aux champs, une bande de pillard orks attaqua la capitale. notre protecteur voyant qu'il ne pouvait rien faire devant la furie de ces horeurs vertes fut le premier à quitter la capitale suivi de très près par sa garde personnelle, ne laissant derriére eux que de pauvre paysans sans aucun moyen de défense. mes parents et d'autres citoyens tentérent de se battre pour sauver leurs vies et celles de leurs enfants d'une mort certaine. mais leur action héroïque eût le même effet qu'une goutte d'eau dans un brazier ardent.
ces abominations verdatres, expertes dans ce genre d'opérations mirent la planéte à feu et à sang en à peine trois jours. ma famille fût tuée, et les quelques personnes qui avait réussi à survivre furent réduit en esclavage. nous restame, moi et une poigné d'enfant cachés cinq jours dans les ruines de ce qui fut autrefois une ville florissante. déjà une semaine c'était écoulé depuis l'invasion ork et notre espoir de nous en sortir était presque nul ; jusqu'à l'arrivé d'un groupe de space marine. enchassé dans leurs armure jaune solaire, rien ne semblai pouvoir les atteindres, chaque ennemi qu'ils croisaient se voyait noyé sous une pluie de balles explosives.
avec un groupe d'homme maint fois inférieur en nombre, à repousser ces ignobles ork hors de nos frontiéres, dans un carnage sans précédent. c'est ainsi que nous fûment récupéré et confié à un commerçant nommé jacobius. cet homme déjà agè nous inculca à moi et aux autres les grandes notions de la vie, notament l'art du commerce. les cinq années que nous avons passés en sa compagnie nous ont apprimes la complexicité de ce vaste univers et la dure loi qui y régne, aucun écart n'était toléré et notre vie, si infime soit-elle, ne devait être consacré qu'à la gloire de l'empereur de l'humanite.
durant le voyage qui nous mena sur un monde forge de l'adeptus titanicus, nous fîmes abordés par un croiseur pirate, jacobius péri durant l'assault sauvage, et la poigné de gardes impériaux qui nous escoratient ne résitérent que peu de temps face aux attaques répétés des pirates eldars. seul moi et un de mes camarades survécurent; nous nous étions caché dans l'une des nombreuses cales de ce vieux rafiot, dans l'espoir que les pirates ne nous trouve pas.
ils transportérent à bord de leur navire les containers d'armes qui était destiné aux gardes impériaux. ce derniers venait de prendre poste à proximité de ce systéme après de multiples attaques ennemies et notre chargement leur aurait été d'une plus grande aide. nos assaillants une fois partis, nous nous retrouvions là, tout seul à ne savoir quoi faire. le vaisseau n'ayant pas été fortement endommagé, nous métinos le cap sur ce qui fût l'objectif de notre mission.
le pilote automatique nous ammena quelques mois plus tard vers notre déstination. mais un problème subsistait, l'aterrisage. aucun de deux ne savait comment s'y prendre, et jacobius n'avait pas vécu assez longtemps pour nous l'enseigner. c'est dans un amas de tôlme fumantes et froissés qu'un peloton de soldat nous trouva. nous étions inconscient et blessé, mais en vie.
je me suis ensuite engage pour les venge:ma famille,mes amis et aussi jacobius



Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwilern Sorn
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 26/08/2005

MessageSujet: Re: Nouvelles.   Lun 5 Sep à 21:48

Voici le premier chapitre d'un petit truc qui me travaille depuis un moment et dont je profite de la présence d'un tel poste pour l'écrire et vous le balancer ^^ n'hésitez pas à poster vos critiques !

Chronique d'un Mort


1.
« … Afin de servir à nouveau pour l’Empereur tout puissant et… »
« … puisse-t-il à nouveau trouver la force d’honorer la Parole… »
« … et jouir plus parfaitement de cette Faveur de l’Empereur… »
« Technoprêtres, faites votre office… »

Le couvercle d’acier se referma dans un grincement sinistre, et fus soigneusement verrouiller par deux technogures qui vissèrent les épais boulonnages au châssis puis reculèrent. Les câbles d’alimentation du champ de stase furent branchés dans les fiches du cadre du sarcophage, plongeant mon corps dans les ténèbres. Le Technoprêtre tira sur un chaîne, brisant l’ultime sceau du Dieu Machine et le moteur se mit à vibrer et à toussoter doucement, une fumée noire s’arrachant des deux cheminées. Les Technoprêtres se regroupent en deux rangs distincts, ouvrant la marche à l’infernal marcheur de combat.
Moi.
L’automatisation des systèmes de guidage, basé sur l’harmonisation statique de mes émissions psychiques permet à la lourde machine que je suis de se déplacer sans même que je sois éveillé. Je dors. Et dans mes rêves, je hurle.

Je m’éveille. Il fait froid ici. C’est silencieux, glacial. Mes senseurs s’illuminent, rayonnent et reconstituent ce qui m’entoure : le hangar-mausolée de notre forteresse-cathédrale. Je perçois les larges arcs se croisant en lourdes voûtes ouvragées. Je vois les statues des martyrs de l’Empereur, nichées dans leur alcôves, couronnées d’un faucon bicéphale au regard sévère. Et aujourd’hui, j’ai l’impression que ce regard est braqué sur moi, il me perce de sa vertu. Il sait. Lieu de pèlerinages pour les plus jeunes d’entre nous, venus récolter la sagesse des anciens survivant dans leur gaine de plomb, le Mausolée est un lieu vaste, dont le haut plafond semble parfois se perdre dans les ténèbres, à peine éclairé par quelques braseros. Mais ses habitants ont-ils besoin de lumière ?
Mes senseurs m’apprennent aussi la présence d’ombres papillonnant autour de moi. Tâtant le métal boulonné, les fiches, vérifiant le câblage des poings d’acier, les vérins hydrauliques, le moteur tonitruant dans mon dos. Psalmodiant des prières au Dieu Machine. Révérant ma structure blindée. Ne répondant pas à ma voix grinçante qui les supplie de me débrancher.
Je sais à présent quelle est l’horreur innommable que j’ai vue en rêve. Elle est noire, silencieuse et glaciale. Elle est portée par des yeux bioniques surplombant des porte-voix greffés à même la mâchoire et grinçant d’une voix lancinante et pleurnicharde à la gloire de leur Dieu qui avait voulu, dans sa toute-puissante volonté, que puisse exister des créatures telles que moi.

A nouveau le silence. Pendant un instant, je crois que tout va bien, il y a juste ma conscience et le noir. Pendant un instant, je crois que c’est la mort, mais me rends compte que c’est impossible… puisque je suis conscient que ce n’est pas le cas. Bientôt apparaît sous mes yeux un ciel acre, couleur rouille, strié de nuages noirâtres surplombant les ruines d’une cité impérial. A perte de vue les bâtiments gothiques en flammes rougissent l’horizon. Dans l’air j’entends vibrer le bruit des bolts crachés en tout sens.
Je suis nu.
Je suis… non, ils n’auraient pas osé. Je suis un héros de guerre ! Pas un vulgaire soldat tombé au champ d’honneur ! J’ai guidé des hommes à la bataille, les ai gagné au nom de l’Empereur. Je tombe à genoux, observant cette destruction à perte de vue. Le simulatio somnio, le Simulateur de Rêves. Le Vallhala pour tout les guerriers de l’Empereur destinés à devenir fou dans leur sarcophage blindé et envoyé dans un rêve sans fin, une guerre éternelle, sans but ni victoire. Ils m’ont envoyé là. Là où l’on envoie les décédés dont les relevés encéphalographiques montrent des déviances neurales dû à l’emprisonnement dans leur corps de Marcheur de Combat. Pas de pensées ici. Du combat. De la mort. Jusqu’à la fin des temps. Non, pas pour moi.
Une colonne de guerriers apparaît sur l’arête d’un relief, descendant dans la cuvette qui mène au petit promontoire où je me trouve. Ils sont têtes nues, portant de lourdes armures d’époque, tel qu’on en voit encore sur les gravures et les fresques décorant les Forteresses-Cathédrales de tout le Chapitre. Ils sont tous armés comme des Champions Sacrés, le bouclier de défense avec bolter et la lame énergétique. Et les gouttes de sang sur leur épaulettes et sur la garde de leurs armes. Parmi eux, je vois des compagnons d’armes que je croyais mort… partageant cette absurdité, souriant, heureux. Ils me saluent. Je vois… Empereur ! Faites de moi un homme de courage… Gordick Kalendar, mon mentor de l’époque. Il s’approche de moi, posant une main gantée sur mon épaule. « Je suis heureux de te voir ici, tonne-t-il de sa voix forte.
- Je… je suis heureux de vous revoir enfin, Gordick. Tellement heureux.
- J’ai su pour Varillias.
- Nous sommes tombés tout deux. A la même bataille. Je l’ai vu mourir, j’ai essayé de le venger. J’aurais tellement voulu…
- Tu as sonné la retraite.
- Qu’allez-vous donc pensé, Gordick ?
- Que tu es lâche », fait-il, une colère sombre venant briller soudainement dans ses yeux. D’un coup d’épaule, je me dégage de sa prise, une lame énergétique apparaissant dans mes mains, alors que mon corps se caparaçonne soudainement. « Je demeure votre Capitaine, Gordick ! lui hurlé-je en pointant son visage du fil de mon épée.
- Tu n’en as jamais été digne, grince-t-il, se mettant en position défensive. Pour me feinter, car, me mettant en garde médiane, il change d’appui et me charge, avec ce grognement bestial qu’il a toujours eu dans ce genre de cas. Nos lames s’entrechoquent brutalement, dans un crissement puissant d’énergie. Il me repousse, abat à nouveau son bras meurtrier, que je pares d’un coup horizontal. Nos coups sont lents et destructeurs. Il frappe plusieurs fois sur ma défense et, alors qu’il lève à nouveau la main, j’en profile pour bondir de côté, ma lame changeant de main pour frapper son flanc. Echec, d’un coup de poing, il me plaque au sol. « Varillias n’aurait jamais tenté quelque chose d’aussi stupide ! Varillias aurait dû se trouver ici, à ta place.
- Et alors ? qu’y puis-je ? Varillias n’était pas capitaine ! j’ai mérité cet honneur !
- Comment peux-tu te mentir à toi-même ? » lâcha-t-il finalement, me tournant le dos. D’un claquement de doigts, les hommes se rangèrent derrière lui, sans un regard sur moi et tous repartir vers la cité gothique. « Il traite tout les nouveaux ainsi », murmure une voix derrière moi. Un guerrier à la mante noir, l’épée en travers des genoux, le regard posé sur la colonne s’éloignant. « Je suis sûr qu’il vous estime encore beaucoup. Vous étiez un soldat de valeur, sinon, que feriez-vous ici ? il n’était pas sur les champs de bataille que vous avez dirigé, que sait-il de vos talents ? allez, ne vous en faites pas. L’Empereur vous protège, non ?
- Oui, soufflé-je. Je crois que l’Empereur me protège encore. »
C’était ma première rencontre avec l’Emissaire du Chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelles.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelles.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles images de Monster Hunter 3rd
» nouvelles figurines de skaven
» nouvelles règles V8
» 4 nouvelles planètes
» Issy-les-moulineaux {Nouvelles images}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jeu de rôle Warhammer 40.000 :: Warhammer 40.000-
Sauter vers: